Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 00:25

~~Sursis pour le campement d'une trentaine de personnes, dont 13 enfants, Roumains pour le plus grand nombre, mais aussi 3 Français et un Italien.

L'action de la Section LDH La Rochelle-Aunis a fait annuler ce jour la venue d'un huissier de justice et de la police.

Plutôt que l'expulsion, nous demandons la tenue d'une table ronde en Préfecture, avec la Communauté d'Agglomération de La Rochelle (propriétaire du terrain inoccupé et classé dans son domaine privé), la Mairie d'Aytré (commune sur laquelle se trouve le terrain), les Associations dont la LDH et l'Apapar (qui gère le Samu social dont la responsable effectue un suivi social de ce campement depuis 2 ans), pour trouver des solutions rapides en terme d'accueil et de continuité de la scolarisation des enfants..

Henri MOULINIER Président de la LDH La Rochelle-Aunis

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Reportage de FR3 Atlantique:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/poitou-charentes/2014/11/27/sursis-pour-le-camp-de-roms-installe-aytre-l-expulsion-est-reportee-601486.html Sursis pour le camp de Roms installé à Aytré.

L'expulsion est reportée A Aytré (17), un camp de Roms est installé depuis plusieurs années sur un terrain appartenant à la communauté d'agglomération de la Rochelle. Des rumeurs d'explusion pour ce jeudi 27 novembre circulaient depuis plusieurs jours.

Celle-ci n'a pas eu lieu et a été reportée.

Marine Rondonnier Publié le 27/11/2014 | 16:44, mis à jour le 27/11/2014 | 17:43 © Marine Rondonnier. France 3

"Etre Rom c’est difficile. Tout le monde pense qu’on est des voleurs. Mais on veut juste travailler." Alexandro a 46 ans. Il a quitté la Roumanie il y a trois ans. "Là-bas, je gagnais 200 euros par mois comme électricien sur les chantiers. Mais la vie est aussi chère qu’ici. C’est pour ça que j’ai quitté mon pays."

Aujourd’hui, il vit avec une trentaine d’autres Roms sur un terrain de la communauté d’agglomération de La Rochelle, à Aytré, coincé entre un terrain vague et un terrain de foot. Ils partagent un groupe électrogène pour quinze caravanes.

Pas de douche, pas de toilette Des caravanes délabrées, isolées au scotch. Pas de douche, pas de toilette. "Ici pour l’eau on va, on va à la fontaine du stade. Ça sert pour la cuisine et la vaisselle. Pour la toilette on se débrouille", explique Alessandro un peu honteux.

L’image négative leur colle à la peau

Depuis le 1er janvier 2014, les Roms ont le droit de travailler en France. Ils sont citoyens européens. Mais dans les faits, il leur est presque impossible d’accéder au marché du travail.

Leur image leur colle à la peau. "Il y a des mauvaises personnes parmi les Roms comme dans toutes les communautés. C’est pas parce que je suis Rom que je suis un voleur". Des conditions de vie difficiles

Pour la ligue des Droits de l’Homme cette situation est intenable.

"Non seulement, ils vivent dans une grande misère mais en plus ils craignent d’être expulsés chaque jour ", s’indigne Henri Moulinier, président de la section LDH La Rochelle-Aunis.

Ce matin un huissier devait venir au camp leur notifier leur expulsion. En fait l’évacuation a été reportée. "L’expulsion ne réglerait rien, explique Henri Moulinier, ils iraient ailleurs. Mais où et dans quelles conditions ? En plus leurs caravanes ne peuvent pas rouler."

"Si on les déplace tout le temps, ils ne pourront jamais s’intégrer"

Insoluble, le problème des camps illégaux de Roms ? Anita Porcel, chef de service du Samu social de La Rochelle n’est pas de cet avis.

" Ils ont juste besoin de conditions de vie dignes. Leurs enfants sont scolarisés. Ils apprennent le français avec nos intervenants. Si on les déplace tout le temps, on ne pourra jamais les intégrer ", assure Anita qui vient les voir deux fois par semaine.

Ce matin, elle est venue les rassurer. "Ne t’inquiète pas Janina, la police ne viendra pas aujourd’hui… " Janina sourit à nouveau, sa petite fille de trois ans serrée contre elle. Elle va pouvoir souffler à nouveau. Mais demain ?

Un terrain de la communauté d'agglomération

Le terrain où sont installés les Roms appartient à la communauté d’agglomération de La Rochelle. C’est un terrain privé qui est utilisé comme parking provisoire pour le Grand Pavois.

La Ligue des Droits de l’Homme de la Rochelle demande à la préfète de Charente Maritime et au président de la CDA de se réunir autour d’une table pour trouver une solution de logement décent pour ces familles.

Reportage de Marine Rondonnier, Brice Baubit et Damien Dubois

Partager cet article

Repost 0
Published by Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen - dans roms
commenter cet article

commentaires

  • : LDH La Rochelle-Aunis
  • LDH  La Rochelle-Aunis
  • : Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen, Section La Rochelle-Aunis
  • Contact

Présentation

  • Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen
  • Blog de la section de La Rochelle-Aunis de la Ligue des droits de l'homme.

Recherche D'articles

Bureau de la LDH LR-Aunis

Président: Jean Marie ARCIER (07 50 20 60 67)

Vice-Président (délégué régional) : Henri MOULINIER (06 77 82 78 87)

Secrétaire: Martine PHILIPPE 06 50 13 64 68

Trésorier (et culture) Claude BARBOSA 07 80 51 50 68

Jacques CATRIN (Collectif diversité) 06 78 79 71 46

Danièle CHABARDES GARONNE (droit des étrangers) (05 46 00 70 76)

Julia ROSSIGNEUX (relations avec l'Université): 06 64 29 51 55

                   °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Déléguée aux prisons: Denise PIAU ( 06 08 22 23 57)