Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 23:22

Lettre de Yefri Benzerga, conseiller municipal délégué, à propos du projet de "vidéo-protection" à La Rochelle

La vigilance exprimée par la section de la LDH de La Rochelle-Aunis à propos du vote d'un crédit de 20 000 euros pour lancer une étude sur l'installation de caméras de vidéo-surveillance à La Rochelle, trouve écho en Mairie de La Rochelle.

Une réponse intéressante, qui ouvre un nécessaire débat citoyen à La Rochelle

Notre ami Yefri Benzerga, Conseiller municipal délégué aux droits de l'Homme de La Rochelle, tient à nous exprimer son point de vue. Il ne s'agit pas d'un projet de caméras de "vidéo surveillance", mais de "vidéo-protection" précise-t-il. "A La Rochelle, nous écrit-il, il n'est en aucun cas question de surveiller qui que ce soit, mais au contraire de protéger les citoyens et leurs biens face aux incivilités et à l'insécurité à certains endroits de la ville".

De "nombreux rochelais restent opposés à la mise en place de ce type de mesures, pour des motifs tant personnels que philosophiques qu'il convient également d'entendre et de respecter". "Pour autant leur installation à certains endroits stratégiques a démontré l'utilité de cet outil, l'exemple en est la localisation grâce à "la vidéo-protection" du jeune étudiant décédé suite à une chute sur le bassin des chalutiers en décembre 2012".

Des questions demeurent

Quelle est la différence concrète entre "vidéo-surveillance" et "vidéo-protection" ? L'exemple du jeune étudiant décédé suite à une chute dans le port (bassin des chalutiers) EN 2012 signifie-t-il que La Rochelle a DEJA un système de vidéo-protection depuis plusieurs années ? Quels éléments nouveaux se manifestent à La Rochelle en termes "d'insécurité" et "d'incivilités" qui marquent une aggravation de ces phénomènes telle que la police nationale et les éducateurs de rue (Apapar, association à défendre) seraient dépassés, inaptes à répondre à de telles situations ? Quels seraient ces "endroits stratégiques" de la ville où l'ordre public serait troublé gravement ? L'exemple donné de la "localisation"du jeune étudiant tombé dans le bassin des chalutiers est-il un argument suffisant pour mettre en place une telle vidéo-protection ailleurs que dans le port ?

Nous apprécions le souci de dialogue de Yéfri Benzerga

Nous souhaitons que le débat citoyen se poursuive, qu'il ait lieu en particulier à la publication de l'étude commandée. Nous exprimons le souhait d'avoir le texte de la commande de cette étude et proposons que cette étude, lorsqu'elle sera réalisée, soit rendue publique. Nous restons à l'écoute de Yéfri Benzerga, du Maire J.F Fountaine et des membres du Conseil municipal..

Partager cet article

Repost 0
Published by Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen - dans vidéos
commenter cet article

commentaires

Eric DURAND 14/02/2015 11:28

La ville de la Rochelle s'engage dans une voie sécuritaire sans issue et dangereuse :
- mise en place d'une équipe de police municipale armée à la place de la police nationale ;
- mise en place de la vidéo surveillance, alors qu'en Angleterre pays pionnier de la vidéo surveillance, le gouvernement fait marche arrière http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.bbc.com/news/magazine-30793614&prev=search

  • : LDH La Rochelle-Aunis
  • LDH  La Rochelle-Aunis
  • : Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen, Section La Rochelle-Aunis
  • Contact

Présentation

  • Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen
  • Blog de la section de La Rochelle-Aunis de la Ligue des droits de l'homme.

Recherche D'articles

Bureau de la LDH LR-Aunis

Président: Jean Marie ARCIER (07 50 20 60 67)

Vice-Président (délégué régional) : Henri MOULINIER (06 77 82 78 87)

Secrétaire: Martine PHILIPPE 06 50 13 64 68

Trésorier (et culture) Claude BARBOSA 07 80 51 50 68

Jacques CATRIN (Collectif diversité) 06 78 79 71 46

Danièle CHABARDES GARONNE (droit des étrangers) (05 46 00 70 76)

Julia ROSSIGNEUX (relations avec l'Université): 06 64 29 51 55

                   °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Déléguée aux prisons: Denise PIAU ( 06 08 22 23 57)