Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 11:05

Le GLCP: Acat, Anvp, Aumôneries 17, Croix Rouge, LDH LR-Aunis, Secours Catholique, SOS Amitié, SYNAPSE, dans le cadre des XXIIIèmes Journées Nationales Prison (JNP).

VOUS INVITE A LA

Soirée débat MARDI 22 NOVEMBRE à 18H30

 MEDIATHEQUE MICHEL CREPEAU DE LA ROCHELLE

sur le thème:

PRISON, VIVRE ENFERME PRISON, VIVRELA PRISON VUE DE L’INTERIEUR

Regards et paroles de ceux qui travaillent entre les murs. Témoignage de Christophe passé par la case prison, auteur de l’ouvrage Journal de Taule

Un webdocumentaire de 15 minutes LE CORPS INCARCERE, réalisé par le quotidien Le Monde donnera à voir le quotidien carcéral.

Suivi d’un débat autour de cinq invités : 2 représentants de l’Administration pénitentiaire, un cadre hospitalier Santé mentale, et un ancien détenu. Pour que la prison ne reste pas invisible ou abstraite.

 Pour s’interroger : comment le corps et l’esprit résistent-ils à l’enfermement, à l’espace contraint et au temps dont on n’est plus maître ?

 Pour informer en associant des visions et regards différents mais complémentaires. Pour comprendre pourquoi l’opinion publique, - c’est à dire nous tous – reste tellement favorable à l’incarcération, dont les bénéfices sont mis en question, et tellement réticente à la prévention, l’accompagnement et le suivi en milieu ouvert dont les résultats sont plus encourageants.

  Contact Denise 06 84 20 25 75

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

ELEMENTS DE REFLEXION: PRISON, VIVRE ENFERME

Quels sont les effets de l’enfermement sur le corps et forcément sur l’esprit des personnes détenues.

Quels bienfaits pour une minorité de personnes détenues? Pour une majorité ? Que gagne la personne qui souffre dans sa chair et dans sa tête?

La prison peut-elle être dissuasive si l’enfermement aboutit à la dégradation de l’image de soi, développe ou aggrave troubles psychosomatiques et troubles mentaux ?

Si l’enfermement est vécu par les détenus comme « un désapprentissage progressif des relations humaines ordinaires » (Serge Portelli), signifie pour eux déresponsabilisation et ne leur permet pas de s’amender et de reprendre sa destinée en mains, quel sont donc les bénéfices de l’enfermement pour que, malgré la Loi pénitentiaire de 2009 le nombre d’incarcérations ne cesse d’augmenter, avec un coût exorbitant (de 86 à 190€ par jour?

Que gagne la société quand cette personne revient vers elle et qu’il faut alors « commencer par réparer ce que la prison a cassé »? (Serge Portelli, magistrat et enseignant) Puisqu’il ne s’agit nullement de renoncer à sanctionner délits et crimes, que peut faire un pays développé, démocratique et soucieux des droits de l’homme ? Sommes-nous cohérents quand nous encourageons, - et donc cautionnons - la construction de nouveaux lieux d’enfermement, plutôt que de développer l’accompagnement et la justice restaurative ? D'aucuns diront que l’on ne répondra pas à ces questions sans un changement de culture et un nouveau rapport au lien social. C’est vraisemblable. S’il s'agit d'un choix de société, alors donnons-nous les moyens de choisir en connaissance de cause, la société dont nous ne voulons pas et celle que nous voulons.

LA PRISON VUE DE L’INTERIEUR

Le GLCP conçoit cette soirée pour que chacun puisse repartir avec le sentiment que la réalité carcérale lui paraît un peu moins abstraite ou opaque.

Grâce, non seulement à ceux qui y séjournent, contraints et forcés, mais également à ceux qui y travaillent dans des fonctions différentes. Donner à voir et à comprendre la réalité de la peine privative de liberté, dans toutes ses dimensions. Matérielle d’abord : quotidien des détenus, horaires journaliers, cellules, prises des repas, douches, promiscuité, santé, etc., Plus existentielle : vie intérieure, besoins affectifs, intimité et sexualité, besoins sociaux et spirituels. Programme d’activités, punitions, relations internes, exécution de la peine, régimes différenciés selon l’estimation du degré de dangerosité, et préparation à la sortie.

N’y-a-t-il pas un paradoxe à enfermer, ou à prolonger l’enfermement qui développe une force d’opposition destructrice, pour enjoindre ensuite les personnes de retrouver une place dans la société et y mener une vie responsable ?

Les points de vue et témoignages seront sans doute différents, voire contradictoires, mais les questions qui seront soulevées et discutées ce soir n’attendent pas de réponses par oui ou non.

Quelques chiffres : Population détenue 68 300 pour 54000 places Surpopulation en Maisons d’arrêt : 139 % Taux d’incarcération en France 117, Allemagne 84, Pays-Bas 63 Environ 100 000 peines prononcées non exécutées De 2002à 2012 : 29 lois pénitentiaires Budget prison 2,5 milliards, dont budget SPIP 1,9% 2014-2015 Contraintes pénales 85/mois- Incarcérations 10200/mois Récidive sans aménagements de peine : 63% Après une liberté conditionnelle 39% Sources : AP

Partager cet article

Repost 0
Published by Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen - dans Justice

  • : LDH La Rochelle-Aunis
  • LDH  La Rochelle-Aunis
  • : Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen, Section La Rochelle-Aunis
  • Contact

Présentation

  • Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen
  • Blog de la section de La Rochelle-Aunis de la Ligue des droits de l'homme.

Recherche D'articles

Bureau de la LDH LR-Aunis

Président: Jean Marie ARCIER (07 50 20 60 67)

Vice-Président (délégué régional) : Henri MOULINIER (06 77 82 78 87)

Secrétaire: Martine PHILIPPE 06 50 13 64 68

Trésorier (et culture) Claude BARBOSA 07 80 51 50 68

Jacques CATRIN (Collectif diversité) 06 78 79 71 46

Danièle CHABARDES GARONNE (droit des étrangers) (05 46 00 70 76)

Julia ROSSIGNEUX (relations avec l'Université): 06 64 29 51 55

                   °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Déléguée aux prisons: Denise PIAU ( 06 08 22 23 57)