Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 21:22

 

06h00
Par Bruno Béziat avec AFP

Le crime de la France

François Hollande a rappelé la responsabilité de l'État,

70 ans après.

François Hollande, hier, sur le site de l'ancien Vélodrome d'Hiver, à Paris, où 13 152 juifs ont été parqués par la police française en 1942, puis envoyés dans les camps de la mort.

François Hollande, hier, sur le site de l'ancien Vélodrome d'Hiver, à Paris, où 13 152 juifs ont été parqués par la police française en 1942, puis envoyés dans les camps de la mort. (photo PIERRE VERDY/afp)

On se demandait pourquoi François Hollande avait absolument voulu célébrer les 70 ans de la rafle du Vél' d'Hiv', quelques jours après la date officielle. La réponse est venue hier au fil de son discours. Le président tenait visiblement à marquer les esprits en reconnaissant publiquement « le crime de la France » commis à l'encontre des juifs lors de la grande rafle du Vél' d'Hiv'.

Les 16 et 17 juillet 1942, la police française arrêtait 13 152 juifs de Paris et sa banlieue et parquait la plupart d'entre eux dans des conditions inhumaines à l'intérieur du Vélodrome d'Hiver (le Vél' d'Hiv', démoli en 1959). Ils seront envoyés dans les camps de la mort nazis. À l'occasion de la commémoration à l'emplacement même de l'ancien vélodrome (15e arrondissement de Paris), le chef de l'État a reconnu, dix-sept ans après l'ancien président Chirac, « la responsabilité » de la France dans « ce crime ».

« Nous devons aux martyrs juifs du Vélodrome d'Hiver la vérité sur ce qui s'est passé il y a soixante-dix ans », et « la vérité, c'est que ce crime fut commis en France, par la France », a martelé le chef de l'État. François Hollande s'exprimait devant son Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, presque tout le gouvernement, des responsables religieux et laïcs juifs, d'anciens déportés et des enfants de Justes qui ont sauvé des juifs pendant la guerre.

Pas un soldat allemand

« La vérité est dure, cruelle », mais « la vérité, c'est que la police française, sur la base des listes qu'elle avait elle-même établies, s'est chargée d'arrêter des milliers d'innocents », qui ont été escortés « par la gendarmerie française jusqu'au camp d'internement ». « La vérité, c'est que pas un soldat allemand, pas un seul, ne fut mobilisé pour l'ensemble de l'opération », a-t-il insisté.

Le président socialiste est donc allé encore un peu plus loin que Jacques Chirac dans cette reconnaissance. Il a d'ailleurs tenu à rendre hommage à ce dernier, qu'il avait rencontré la veille en Corrèze en dépit de sa faiblesse physique, évoquant d'ailleurs avec lui la rafle du Vél' d'Hiv'.

L'ancien président Chirac avait effectivement été le premier à reconnaître la responsabilité de la France dans la déportation des juifs, alors que le général de Gaulle puis François Mitterrand s'y étaient toujours refusés, estimant qu'il n'y avait eu, durant l'occupation allemande, qu'une seule France légitime, celle de la France libre.

François Hollande a enfin affirmé que la République pourchasserait « avec la plus grande détermination » l'antisémitisme, qui n'est « pas une opinion mais une abjection ». Il a rappelé l'assassinat, en mars, de trois enfants juifs : « Il y a quatre mois, à Toulouse, des enfants mouraient pour la même raison que ceux du Vél' d'Hiv' : parce qu'ils étaient juifs. » Évoquant « la singularité de la Shoah », le président a assuré qu'il n'y aurait « pas un établissement scolaire où [elle] ne puisse être enseignée ». Il n'y aura « pas de mémoire perdue », il faut « lutter sans relâche contre toute forme de falsification », a-t-il martelé.

Liens : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rafle_du_V%C3%A9lodrome_d%27Hiver 

http://www.sudouest.fr/2012/07/23/le-crime-de-la-france-776750-880.php

http://unsocialistealelysee.blog.lemonde.fr/2012/07/22/au-vel-dhiv-francois-hollande-sengage-a-lutter-contre-lantisemitisme-avec-la-plus-grande-energie/

Partager cet article

Repost 0
Published by LDH LR - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

  • : LDH La Rochelle-Aunis
  • LDH  La Rochelle-Aunis
  • : Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen, Section La Rochelle-Aunis
  • Contact

Présentation

  • Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen
  • Blog de la section de La Rochelle-Aunis de la Ligue des droits de l'homme.

Recherche D'articles

Bureau de la LDH LR-Aunis

Président: Jean Marie ARCIER (07 50 20 60 67)

Vice-Président (délégué régional) : Henri MOULINIER (06 77 82 78 87)

Secrétaire: Martine PHILIPPE 06 50 13 64 68

Trésorier (et culture) Claude BARBOSA 07 80 51 50 68

Jacques CATRIN (Collectif diversité) 06 78 79 71 46

Danièle CHABARDES GARONNE (droit des étrangers) (05 46 00 70 76)

Julia ROSSIGNEUX (relations avec l'Université): 06 64 29 51 55

                   °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Déléguée aux prisons: Denise PIAU ( 06 08 22 23 57)