Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 19:52

Invitation-affichette Café des droits de 'Homme du vendredi 13 mars - 18h

La section LDH La Rochelle-Aunis vous invite à participer à son Café des droits de l'Homme le vendredi 13 mars à partir de 18h au restaurant "C'où C'là", rue du cerf volant, place Essaouira, aux Minimes, derrière la Médiathèque Miche Crépeau et la Flash.

Le thème s'inspire d'une phrase de Nelson Mandela: "Je suis, parce que nous sommes" et ose la question :

"Pouvons-nous vivres ensemble avec nos différences ?"

Il y sera donc question de culture, religions, laïcité, ...

Trois intervenants seront présents:

*Yefri Benzarga, conseiller municipal délégué aux droits de 'Homme, La Rochelle

* Dadou Kehl, Secrétaire général de la Ligue de l'Enseignement de Charente-Maritime

*Henri Moulinier, président de la section LDH

La rencontre sera animée par Jacques Catrin, vice-président de la section LDH et les conclusions seront tirées par Alexandra Dupuy, avocate, membre du bureau de la section LDH

Entrée libre et gratuite - Consommation possible ... et conseillée -

Pour tout contact: Carmen Landré, secrétaire, 06 65 61 24 00

Repost 0
Published by Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen - dans Café Droits de l'Homme
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 09:45

Cafes NEW

Le Congrès national de la LDH de Niort en Mai dernier a adopté une résolution sur ce thème qui servira de base à notre café: Résolution adoptée - Economie sociale et solidaire un enj Résolution adoptée - Economie sociale et solidaire un enj

Repost 0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 14:27

Panorama

Audios du débat : le partage des richesses, c'est possible !

Incluant l'intervention de Michel Hertz, pour le REZO CITOYEN :

  Partie01 Partie01     

Partie02 Partie02     

Partie03 Partie03         

Partie04 Partie04  

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 14:17

CaféTextes

Repost 0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 07:44

Bref historique des mouvements d'extrême droite en France ( par le bureau LDH LR-AUnis), texte :

BrefHistoriqueED BrefHistoriqueED     

Conférence-débat avec Philippe LAMY, responsable national du groupe de travail de la LDH sur l'extrême droite, Audios :

Introduction par Henri Moulinier Président et 

Henri Benni Vice-président :Introduction Introduction

Conférence de Philippe LAMY : Conference Conference

Débat avec le public : Debat Debat

Azile6-12-11

Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 13:05

Avec:

- Colette DAVAZE, Présidente de la coordination Femmes 17 

- Annick BOULE-DURANDIERE, de l'Association Valentin HAÜY

- Laurence AUDIDIER, Avocate La Rochelle

Presentation Presentation ColetteDavaze ColetteDavaze A.Boule-Durandiere A.Boule-Durandiere

MaitreAudidier MaitreAudidier Débat Débat SynthèseC.Hans SynthèseC.Hans

TribuneDiscrim1.jpg

 

Café LDH du 22-03-11 « Face aux discriminations, que faire ? » au Café-théâtre l'Azile

à La Rochelle.

Synthèse des débats. 

La discrimination : notion vieille comme l’existence humaine, mais très récemment  définie (loi du 16 novembre 2001). Vieille comme l’être humain, puisque pendant des siècles, les infirmes ont été les boucs émissaires des différentes sociétés. L’infirme dérange : il est ce que nous pourrions devenir.

Quant aux femmes, elles ont toujours du s’effacer devant la supériorité masculine. Mille femmes sont belles ou intelligentes…ou blondes. Mille femmes et un homme sont beaux, intelligents mais surtout pas blonds.

Comment la discrimination se joue-t-elle encore dans notre société ?

Le handicap est reconnu et un certain nombre de lois garantissent les personnes handicapées. Cependant, il ne suffit pas que sa situation soit reconnue pour se sentir un citoyen à part entière. L’intégration des enfants dans le système scolaire permettra peut-être de faire évoluer les mentalités.

Le pessimisme est plus de mise du côté des femmes. Leurs problèmes spécifiques sont « dilués » ce qui est la première étape vers la régression. Le monde du travail reste encore le champ clos de nombreuses discriminations. Dans ce domaine, la précarisation est souvent le lot des femmes.

L’arsenal légal de lutte contre la discrimination existe, mais les moyens ne sont pas toujours au RDV. La HALDE, qui a fait un travail remarquable, se trouve quelque peu laminée avec la création d’un défenseur des droits unique.

Au-delà de la loi, ce sont les mentalités qu’il convient de faire évoluer. La falaise est attaquée mais résiste encore. Il y a donc encore de beaux et rudes combats à mener.

 

Claudette Hans

vice-présidente LDH La Rochelle.


Repost 0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 15:30

Cafe 16nov text 

 Cafe 16nov Aff

Repost 0
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 18:11

Le Café-Théâtre L'AZILE accueillait, ce mercredi 23 juin, le 4ème Café des droits de l'Homme : "Harcèlement moral, souffrance au travail : que faire ?".

Quatre intervenants sont venus en débattre avec le public : Florence JADOT, déléguée syndicale et représentante du personnel, Monique BONAMY, dirigeante d'entreprise, Francis RAYNAUDON, conseiller juridique et ancien conseiller prudhommal, et le Dr JNean-Louis CLAIRMONT, médecin et psychologue du travail en retraite, entourés du Prèsident de la Ligue rochelaise des droits de l'Homme, Henri MOULINIER, de la Vice-présidente, Claudette HANS et du délégué au droit du travail, Henri BENNI.

2010 06 23 00

autres photos de la soirée dans l'albumCafés des droits de l'Homme Cafés des droits de l'Homme

 

Extraits vidéos en 2 parties :


L'intervention du Dr Jean-Louis CLAIRMONT :

En France, d’après l’enquête européenne sur les conditions de travail, réalisée en 2005, 8 % des femmes et 7 % des hommes estiment avoir été victimes de harcèlement moral au travail. La France se situe dans la moyenne européenne, équivalent à 5 %.

Le harcèlement moral ressemble à une tragédie grecque, avec unité de temps (le temps de travail), unité de lieu (l’entreprise), unité d’action  (la conquête du pouvoir) avec comme résultat la détresse, psychique, physique, sociale, la perte d’emploi et la mort sociale des victimes.

lire l'intégralité de l'intervention : Cafe23juin2010 JLC Cafe23juin2010 JLC

Repost 0
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 08:48

La souffrance au travail pose un véritable problème de santé publique, représentant 3% du budget de la Sécurité Sociale française. La loi de modernisation sociale de 2002, et notamment l'article L. 1152-1 du Code du travail qui définit le harcèlement moral et sert de base aux poursuites civiles ou pénales. Mais cette notion de harcèlement moral au travail ne recouvre au départ qu’une vision passablement réductrice d’un supérieur hiérarchique harceleur. Deux arrêts de la Cour de Cassation de novembre 2009 représentent à ce titre une évolution importante, faisant apparaitre le fait que certaines méthodes de management peuvent être harcelantes, et ce même sans intention de nuire. La LDH propose d’entendre les témoignages de salariés, mais recueillera également l’avis d’un dirigeant d’entreprise, d’un juriste et d’un médecin lors du débat public qui se tiendra le

Mercredi 23 juin 2010 à 18h30

À L’AZILE Café-Théâtre

Entrée libre

Avec

-       Florence JADOT, déléguée syndicale représentante du personnel,

-       Monique BONNAMY, ancienne dirigeante d’entreprise,

-       Francis RAYNAUDON, conseiller juridique, ancien conseiller prud’homal,

-       et le Dr Jean-Louis CLAIRMONT, médecin en retraite et psychologue du travail.

 

Une mission d'information sur le mal-être au travail a été entendue le 3 février dernier.

Au cours de ces auditions, Mme Annie Jarraud-Vergnolle (sénatrice) a déclaré avoir été confrontée, au cours de sa carrière dans le secteur médico-social, aux nouvelles méthodes d'évaluation des performances individuelles comme les grilles d'observation des compétences. Ces outils, apparus dans les années quatre-vingt-dix, ont profondément désorganisé le travail en mettant l'accent sur la performance au détriment de l'humain.

M. Christophe Dejours a précisé que la vision gestionnaire du travail prévaut dans toutes les entreprises, ainsi que dans les administrations. L'obsession de la performance et des résultats dénature le travail en le vidant de sa dimension humaine et collective.

L'ensemble de ces auditions  sont à lire en téléchargeant ce dossier : Mission Senat Mission Senat

Les conditions de travail ont-elles évoluées au siècle dernier. Le réglement de la Vinaigrerie Dessaux de 1880 est significatif des changements intervenus dans la Société française. Ainsi, l'article 1 est caractéristique de l'époque « Piété, propreté et ponctualité font la force d'une bonne affaire », et que dire de l'article 3 : « Des prières seront dites chaque matin dans le grand bureau. Les employés de bureau y seront obligatoirement présent. »

L'ensemble de ce réglement intérieur est à lire en téléchargeant ce dossier : vinaigrerie Dessaux reglement1880 vnaigrerie Dessaux reglement1880

 

Qu'en pensez-vous ? LDH discuter

Cafe 23juin2010

 

Repost 0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 17:24
Droits de l’enfant
Auteur de l'article : LDH
Les états (si peu) généraux de l’enfance ont vécu. Vive les états générEux pour l’enfance !
Communiqué des Etats générEux pour l’enfance
De très nombreuses organisations - collectifs, associations, syndicats - se sont rassemblées pour lancer des états générEux pour l’enfance : elles estiment de leur responsabilité de dresser un bilan complet des politiques gouvernementales concernant les enfants (1).

Fortes de leurs propositions, elles les rassemblent pour jeter les bases d’une politique nationale globale et positive POUR l’enfance en France, conforme aux engagements de notre pays depuis bientôt vingt ans qu’il a ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant. Elles entendent constituer ainsi un Cahier de doléances en faveur de la cause des enfants et appellent à une grande journée d’information et de mobilisation le 26 mai prochain : une conférence de presse se tiendra à 11 heures en présence de plusieurs personnalités qui soutiennent cette initiative, suivie d’un Forum des « états GénérEux pour l’enfance », dès 16h30.

La France : mauvais élève des droits de l’enfant En juin 2009, le Comité des droits de l’enfant de l’ONU s’est en effet montré, dans ses observations finales, particulièrement sévère avec la France face à ce qu’il convient d’appeler une non-politique de l’enfance. Nombre de mesures gouvernementales tournent le dos à une véritable politique nationale cohérente POUR l’enfance, pensée dans l’intérêt et le respect des droits de tous les enfants, de leurs familles et à l’écoute des professionnels et associations qui les accompagnent. Pire, des violences sont exercées par l’Etat lui-même et les institutions sur les enfants. Tandis qu’est occulté le sort réservé en France à de trop nombreux enfants en situation de grande vulnérabilité et que sont ignorées les propositions des associations et collectifs d’enfants, de familles et de professionnels qui représentent des capacités importantes d’amélioration du sort des enfants, pour le bien de la société toute entière.

La jeunesse : un problème pour notre société ? Les états généraux de l’enfance, mis en place en février par le secrétariat d’Etat chargé de la famille (et qui achèvent actuellement leurs travaux), loin de s’intéresser aux observations du Comité et de relever le défi d’une réelle amélioration de la situation des enfants en France, sont une nouvelle illustration des politiques erratiques et sectorielles du gouvernement qui procèdent toujours d’une même logique illusoire, contreproductive et néfaste pour les enfants et la société toute entière : présenter la jeunesse comme un problème pour la société, rendre les familles seules responsables des difficultés de leurs enfants, prétendre que par la contention, la mise à l’écart de ceux qui posent problème, la technique du bâton et le contrôle des comportements, on protégera la société.

Aussi les organisations investies dans les états générEux invitent-elles les jeunes, les familles, les professionnels de l’enfance, les citoyens, les médias et les élus de la République à assister - en présence de nombreuses personnalités - au grand

Forum des états générEux pour l’enfance, qui se tiendra le mercredi 26 mai à partir de 16h30 et jusque dans la soirée au jardin des Tuileries devant le Jeu de paume

Une conférence de presse sera organisée en amont du rassemblement, le 26 mai, à 11 heures, dans les locaux du conseil régional d’Ile-de-France, en présence de plusieurs personnalités qui soutiennent cette initiative.

Le Cahier de doléances en faveur de la cause des enfants y sera rendu public ; il sera adressé par lettre ouverte au président de la République avec demande d’audience, et présenté aux groupes parlementaires ainsi qu’aux représentants des Associations d’élus locaux.

Ce Forum des états générEux appelle une large mobilisation de tous ceux à qui la cause des enfants et de leurs familles importe dans ce pays, pour donner le coup d’envoi d’une « révolution tranquillement radicale » pour tous les enfants en France : « l’humanité se doit de donner à l’enfant le meilleur d’elle-même » énonçait la Déclaration des droits de l’enfant de 1959 : commençons par appliquer ce principe dans notre pays !

Site : http://etatsgenereuxpourlenfance.blogspot.com/

Contact : etats.genereux.enfance@gmail.com

(1)Le mot enfant est entendu ici – au sens du droit international – comme tout être humain agé de moins de 18 ans.

 

La section rochelaise de la Ligue organisera un Café des droits de l'Homme de l'Enfant en octobre ou novembre.

Repost 0

  • : LDH La Rochelle-Aunis
  • LDH  La Rochelle-Aunis
  • : Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen, Section La Rochelle-Aunis
  • Contact

Présentation

  • Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen
  • Blog de la section de La Rochelle-Aunis de la Ligue des droits de l'homme.

Recherche D'articles

Bureau de la LDH LR-Aunis

Président: Jean Marie ARCIER (07 50 20 60 67)

Vice-Président (délégué régional) : Henri MOULINIER (06 77 82 78 87)

Secrétaire: Martine PHILIPPE 06 50 13 64 68

Trésorier (et culture) Claude BARBOSA 07 80 51 50 68

Jacques CATRIN (Collectif diversité) 06 78 79 71 46

Danièle CHABARDES GARONNE (droit des étrangers) (05 46 00 70 76)

Julia ROSSIGNEUX (relations avec l'Université): 06 64 29 51 55

                   °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Déléguée aux prisons: Denise PIAU ( 06 08 22 23 57)