Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 07:21

Bruxelles, le 3 juillet 2015

L'Association européenne pour la défense des droits de l'Homme (AEDH) considère que la situation actuelle de la population en Grèce constitue une violation sans précédent des droits de l’Homme en temps de paix. Cet affaissement des conditions d'existence de la majorité d’un peuple est dramatique et unique dans la construction européenne.

Depuis la mise sous contrôle et sous mémorandum de la Grèce par la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international, réunis au sein d'une structure dite la « troïka », on assiste à une remise en cause violente des droits économiques et sociaux pourtant garantis par la Charte des droits fondamentaux. Cet état de régression est bien le résultat de la politique d’austérité imposée par les institutions européennes. Mais il est aussi de la responsabilité des gouvernements grecs précédents qui ont eux-mêmes pratiqué une politique permanente de captation et de détournement dont ils savaient parfaitement que la résolution passerait par un programme d'assainissement et d'austérité imposé à l'immense majorité des Grecs.

L'AEDH constate que la crise que le peuple grec subit est un signe supplémentaire du délitement des perspectives de progrès et de solidarité que le projet européen devait porter. Cette menace qui pèse sur le modèle social européen risque de ne se résoudre qu’au seul profit de solutions extrémistes tel que le néonazisme, le fondamentalisme, la xénophobie et les nationalismes de toute sorte.

L'AEDH considère que les orientations d'orthodoxie financière, monétaire et budgétaire défendues par les institutions de l'UE, du FMI et de l'Eurogroupe ont fait faillite et que leur mise en réforme, à l'échelle de toute l'UE, est indispensable.

Aujourd'hui, la recherche d'un dialogue juste et équilibré avec les institutions et de solutions politiques qui permettraient à la Grèce de s’assurer un développement durable et social au sein de l’UE est plus nécessaire que jamais. Parce qu'un autre chemin est possible, l'AEDH appelle à la tenue d'un dialogue réel entre les parties prenantes sans qu'aucun des éléments de la situation ne puisse échapper à la discussion – dette, fiscalité, budget, services publics, protection sociale...– avec comme axe central l'égalité d'accès de tous et toutes à tous les droits et comme méthode la conduite à la fois de mesures d'urgence sociale et d'objectifs à long terme.

Enfin, l'Association européenne pour la défense des droits de l'Homme défend l'idée que redonner de l'espoir et de la dignité au peuple grec, c'est plus largement en redonner à tous les Européens sur le chemin de la solidarité, de la démocratie, de l’humanisme et de la tolérance, ces principes en dehors desquels, l'Union européenne n'a pas de sens.

Contact:

Dominique Guibert, Président AEDH, Association Européenne pour la défense des Droits de l’Homme 33, rue de la Caserne. B-1000 Bruxelles Tél : +32(0)25112100 Fax : +32(0)25113200 Email : info@aedh.eu

L'Association Européenne pour la Défense des Droits de l'Homme (AEDH) regroupe des ligues et associations de défense des droits de l'Homme des pays de l'Union Européenne.

Pour en savoir plus, consultez le site www.aedh.eu. -- Association Européenne pour la Défense des Droits de l'Homme European Association for the Defence of Human Rights Rue de la Caserne, 33 1000 Brussels Belgium phone: +32(0)25112100 fax: +32(0)25113200 Have a look: www.aedh.eu

Repost 0
Published by Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen - dans Europe
commenter cet article
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 10:38

La victoire des replis nationaux contre l’accueil des migrants fuyant guerre, misère et dictatures, l’imposition maintenue de l’austérité pour les pauvres et les classes moyennes en Grèce : voici les deux décisions prises par l’Europe ces derniers jours.

C’est dans la gestion des crises que se révèle la solidité des engagements pris. Le projet européen proclame la démocratie, l’égalité, la solidarité, les droits de l’Homme comme ses fondements.

Chacun pour soi et sus aux faibles, risque bien d’être ce qu’entendront les citoyens après les décisions du Conseil européen. Et, lorsque le gouvernement grec décide de consulter son peuple sur une proposition que les instances européennes disent la meilleure réponse possible à la situation que traverse le pays, le président de la Commission européenne affirme qu’il y a là une « attitude suicidaire ».

Mois après mois, les expressions électorales traduisent dans toute l’Europe une désaffection croissante vis-à-vis des institutions.

C’est dans ce contexte que la Ligue des droits de l’Homme met en garde : la consultation du peuple grec sur des éléments essentiels dessinant son futur est un acte de démocratie. Si les institutions européennes ne suivent pas cette voie, ce sont les replis identitaires, les propositions d’exclusion des plus faibles qui vont progresser. Cela jusque détruire les valeurs que les institutions n’auront pas défendues. L’expression du peuple grec est légitime. Et quel que soit le résultat du vote, l’effectivité de l’accès aux droits devra être au centre des décisions européennes.

~~~~Communiqué LDH Paris, le 1er juillet 2015

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Plusieurs organisations et citoyens appellent à se rassembler en solidarité avec le peuple grec et son gouvernement, à La Rochelle, ce jeudi 2 juillet à 19h, cours des Dames, sur le Vieux Port.

Repost 0
Published by Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen - dans Europe
commenter cet article
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 18:39

En Grèce et dans de nombreux pays européens, les puissances de l’austérité bafouent les droits fondamentaux des populations et la démocratie pour protéger les intérêts financiers. Elles érigent des murs aux frontières et provoquent ainsi de terribles catastrophes humaines.

Aujourd’hui, les institutions européennes et gouvernements tentent de faire plier la Grèce, d’étouffer les voix qui proposent une autre Europe, celle de la dignité, de la solidarité, de la justice sociale.

Du 20 au 27 juin se tiendra une grande semaine de mobilisation européenne.

Ensemble, à Rome, à Berlin, à Londres, à Athènes, à Madrid, à Bruxelles, à Paris et dans de nombreuses autres villes, nous répondrons à l’appel des mouvements grecs « Unis contre l’austérité et l’injustice sociale ».

A l’appel du mouvement social grec : « Le peuple grec en votant en faveur d’un gouvernement de gauche pour les soutenir, a décidé de briser le consensus néolibéral. La solidarité et le soutien populaire massif permettront d’atteindre le meilleur résultat dans l’affrontement entre notre camp et l’élite politique et économique européenne. Luttons pour une Europe de la dignité et de la solidarité et contre une Europe de profit, une Europe forteresse. Nous appelons toutes les forces sociales et politiques à participer à la semaine de solidarité et à construire des coalitions nationales puissantes pour soutenir la lutte européenne contre l’austérité. »

En France, un appel à mobilisation a été lancé par des personnalités, organisations associatives, syndicales, politiques, sous forme d’une pétition ayant rassemblé plus de 20 000 signatures « La Grèce, une chance pour l’Europe ».

La Grèce, une chance pour l’Europe :

« Nous demandons instamment à François Hollande de s’opposer à l’étranglement financier de la Grèce, ce double déni de démocratie par lequel il renie ses engagements devant les Français et nie le droit des Grecs à décider de leur destin. Nous appelons nos députés, élus de juin 2012, à se rappeler pourquoi et pour quoi ils ont été élus. Nous participerons aux actions conjointes organisées à la mi-juin à l’initiative des mouvements sociaux européens, à partir de nos villages et quartiers, de nos lieux de travail et d’étude, pour dire ensemble: nous sommes avec les Grecs pour la dignité et la justice, pour une autre Europe, »

Des actions, débats, rassemblements se tiendront partout en France. Nous vous invitons à prendre part à leur organisation, voire à en initier dans vos quartiers, villes ou villages. A Paris, une manifestation aura lieu samedi 20 juin. Départ 15h de Stalingrad pour la place de la République où se tiendront ensuite des assemblées citoyennes et un rassemblement festif. Mobilisons-nous pour arrêter le massacre des droits et de la démocratie.

Et pour dire aux institutions et dirigeants européens : non, vous ne nous représentez pas, votre Europe n’est pas la nôtre !

Collectif Avec les Grecs ALG : ATTAC, Bloco des Esquerda France, CADTM, Collectif Roosevelt, Compagnie Erinna / Grèce Résistante, Club des socialistes affligés, Economistes Atterrés, EELV, Ensemble, Femmes Egalité, Fondation Copernic, Grèce-France Résistance, GU, Jeunes écologistes, Les Amis du Monde diplomatique, Les effronté-e-s, Nouvelle Donne, NPA, PCF, PCOF, PG, Marches européennes, Mémoire des luttes, République et socialisme, Solidarité France-Grèce Santé, Syriza Paris, Transform!

CAC Collectif pour un audit citoyen de la dette publique Assos et collectifs : AC!, Act up-Paris, Aitec, Amis de la Terre, Attac, CADTM, CEDETIM-IPAM, Collectif National des Droits des Femmes, Collectif Richesse, Coopérative DHR, Économistes Atterrés, Fondation Copernic, Utopia, LDH, Marches Européennes, Marche Mondiale des Femmes France, RECit, Réseau Éducation Populaire.

Syndicats : Confédération CGT, Fédération des Finances CGT, Fédération syndicale unitaire (FSU), Union SNUI-SUD Trésor Solidaires, Sud Banque populaire – Caisse d’épargne (Sud BPCE), Union syndicale Solidaires.

En soutien : Alternatifs, Europe Ecologie Les Verts (EELV), Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), Mouvement politique d’éducation populaire (MPEP), Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Nouvelle Donne, Parti de Gauche (PG), Parti Communiste Français (PCF), Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF), Parti pour la Décroissance.

~~MANIFESTATION À PARIS SAMEDI 20 JUIN, 15H STALINGRAD À PLACE DE LA RÉPUBLIQUE

Repost 0
Published by Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen - dans Europe
commenter cet article

  • : LDH La Rochelle-Aunis
  • LDH  La Rochelle-Aunis
  • : Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen, Section La Rochelle-Aunis
  • Contact

Présentation

  • Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen
  • Blog de la section de La Rochelle-Aunis de la Ligue des droits de l'homme.

Recherche D'articles

Bureau de la LDH LR-Aunis

Président: Jean Marie ARCIER (07 50 20 60 67)

Vice-Président (délégué régional) : Henri MOULINIER (06 77 82 78 87)

Secrétaire: Martine PHILIPPE 06 50 13 64 68

Trésorier (et culture) Claude BARBOSA 07 80 51 50 68

Jacques CATRIN (Collectif diversité) 06 78 79 71 46

Danièle CHABARDES GARONNE (droit des étrangers) (05 46 00 70 76)

Julia ROSSIGNEUX (relations avec l'Université): 06 64 29 51 55

                   °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Déléguée aux prisons: Denise PIAU ( 06 08 22 23 57)